Accueil

Lettre aux citoyens de mai 2017

 

Et maintenant? Osons les jours heureux!

 

Nous sommes innombrables mais dispersés. Il est réconfortant de voir qu’en dehors du jeu politique institué et de la scène médiatique, à travers des milliers d’initiatives, un autre monde se forme et bourgeonne. Ce monde est celui de la société civique, qui se construit au-delà des marges que lui concèdent le Marché et l’État.

Dans un contexte planétaire marqué par l’urgence des périls, dont les multiples menaces écologiques et la montée des inégalités, nous assistons un peu partout dans le monde à une progression inquiétante de replis identitaires et de logiques autoritaires. Nous subissons une grande régression (sociale, écologique et culturelle), alors que nous aurions au contraire besoin de placer toutes nos forces vives et nos intelligences pour œuvrer à des voies de changement pour le Buen Vivir.

Cette société du bien vivre pour laquelle nous œuvrons suppose en effet de traiter à la fois la Grande Mutation que nous vivons (écologique, technologique, sociale etc.) mais aussi la grande Extorsion (évasion fiscale, creusement des inégalités, démesure spéculative etc.) qui a empêché de mobiliser les investissements écologiques et sociaux majeurs que celle-ci requiert. C’est à cet enjeu qu’une Europe pleinement solidaire écologique et démocratique se doit de contribuer.

 

Retrouvez en intégralité l’appel de l’Archipel Citoyen – Osons les jours heureux sur le blog Médiapart

 

Soutenez la campagne du Collectif Roosevelt

 

 

Le chômage reste le premier problème des français et touche aujourd’hui encore plus de 6 millions de français.

Le partage du temps de travail est LA politique la plus efficace et la moins coûteuse pour lutter contre le chômage, comme l’ont démontré le rapport parlementaire de 2014 et de nombreuses études.

Aidez nous à relancer ce débat en France et à ce que des propositions concrètes soient énoncées pour engager un mouvement général de redistribution du temps de travail.

Le Collectif Roosevelt va adresser une pétition au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) afin qu’il puisse prononcer un avis sur les différentes modalités de mise en place de réductions de temps de travail. Nous souhaitons également travailler main dans la main avec celui-ci afin de réfléchir à tous les scénarios de partage du temps de travail qui pourraient entraîner une réduction du chômage et améliorer le bien-être des travailleurs.

Notre site de campagne dutravailpourtous.fr présente ces scénarios et sera régulièrement enrichi par des argumentaires, des visuels, des articles de presse, etc..