Le Collectif Roosevelt est entré depuis quelques semaines dans une phase de transformation dont les grandes lignes sont décrites dans la lettre que vous retrouverez sous ce lien http://r.info.collectif-roosevelt.fr/4h7a0j8ghdyfl.html

Pour rester informé des activités du collectif Roosevelt au sein de ses groupes thématiques et de ses groupes locaux vous pouvez vous inscrire via le lien https://framaforms.org/comment-voulez-vous-continuer-de-suivre-nos-actions-de-les-soutenir-et-dy-participer-1527779219
 
Au plaisir de vous y retrouver prochainement
Rester informé

La transition est une chance ! Retour sur la soirée du 28 mai

11150553_770046699781458_2409110855878548067_nLe 28 mai dernier se tenait notre premier débat de l’année sur la question climatique : “Chômage, urgence climatique, la transition est une chance !” avec pour intervenantes Dominique Méda, sociologue au Collège d’études mondiales, et Valérie Masson-Delmotte, climatologue, membre du GIEC. Le débat a été animé par Sophie Chapelle, journaliste au site d’information Bastamag, un média indépendant centré sur l’actualité économique, sociale et environnementale.

Le débat avait pour objectif de mieux faire connaitre les travaux du GIEC, les enjeux de la future conférence sur le climat (COP 21) qui se tiendra en décembre prochain à Paris, et de mesurer les possibilités d’emploi pour répondre aux besoins des nouveaux métiers et les incidences sociales de la transition climatique.

Après une introduction par Sophie Chapelle, Valérie Masson-Delmotte nous a fait entrevoir le fonctionnement du GIEC et ses travaux de scientifiques internationaux, Dominique Méda nous a parlé des évolutions souhaitables de nos modes de production et de consommation, du rapport entre croissance et reconversion écologique, et des politiques publiques susceptibles d’accommoder voire de prévenir un tel choc, notamment en ce qui concerne l’emploi, le travail et les politiques sociales.

Les intervenantes ont ensuite répondu aux questions de la salle, qui ont porté sur les prévisions du GIEC, la crédibilité de ses analyses, les obstacles liés aux lobbies et aux puissances financières, les risques de conflits armés, les migrations climatiques, les régions plus impactées par l’évolution du climat, et les conditions en France pour la reconversion des emplois vers ceux liés à la transition, le contenu du PIB…

Une soirée très riche, où l‘assistance est ressortie satisfaite de la qualité des exposés des intervenantes et de leur souci de répondre aux questions posées, et de la place accordée aux échanges avec la salle.

Toutes les images de la soirée sont en ligne !

 

PLAN DU SITE