Pour une opposition constructive à la Loi Travail XXL

Depuis 1983, une trentaine de réformes de flexibilisation du marché du travail se sont succédées, sans effets notables sur le chômage. Emmanuel Macron considère que ces réformes n’ont pas été efficaces car elles ne sont pas allées assez loin. Actuellement, la feuille de route donnée par le gouvernement est extraordinairement imprécise.

Les consultations des organisations syndicales sont en cours et tous les conditionnels sont de rigueur sur le contenu des ordonnances à venir. Sans compter que certains sujets explosifs, telle la réforme des motifs de licenciement, n’ont été mis au jour que par la presse, ce qui a d’ailleurs provoqué le dépôt d’une plainte contre X pour « vol de documents » et « violation du secret professionnel » de la part du ministère du travail.

Au vu des informations disponibles fin juin, le Collectif Roosevelt estime que la future Loi Travail apportera plus de problèmes que de solutions sur les plans économique et surtout social. Il n’y a actuellement rien sur la table qui aille dans le sens d’un partage équitable du travail et d’une réduction de la précarité. Rien non plus pour avancer sur les connexions entre questions de l’emploi, du social et du climat – en particulier anticiper les mutations et reconversions professionnelles comme le pointe une note récente de la CFTC (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) et du Réseau Action Climat (RAC).

Nous pensons donc qu’il est nécessaire que les citoyen-ne-s refusent cette loi, en participant notamment aux mobilisations lancées par la plateforme loitravail.lol. Il ne s’agit pas de s’opposer par principe à une réforme du code du travail mais plutôt d’affirmer que d’autres chantiers sont possibles et urgents. 

Cette note est un texte provisoire, susceptible d’être amendé en fonction des positions de tous les membres du Conseil d’Administration du Collectif Roosevelt et de l’évolution de l’actualité politique.

Cette note ne vise pas à faire un décryptage des mesures pressenties, mais à faire des propositions et préciser 10 raisons qui motivent la position du Collectif Roosevelt.

Pour lire ces raisons:


 

#OVDT : la vidéo de la soirée de décryptage du 27 juin par le collectif à l’initiative de la pétition “Loi travail, non merci”

 

Loi Travail – LIVE

Loi Travail : On Vous Dit Tout ! Réagissez avec #OVDT & #LoiTravailXXL

Nai-post ni Loi travail : non, merci noong Martes, Hunyo 27, 2017

 

Voir la vidéo sur facebook

 

Sommaire
1 – Le Code du travail aujourd’hui, comment ça marche ?
avec Judith Krivine (avocate), Tatania Sachs (chercheuse en droit du travail)
2 – Réformer le code du travail : entre mythe et réalités
avec Anthony Gratacos (chef d’entreprise), Frederic Farah (chercheur), Guillaume Duval (rédacteur en chef d’Alternatives Economiques)
3 – Ordonnances : ce que le gouvernement prépare vraiment
avec Anne De Haro (syndicaliste), Savine Bernard (avocate), Cyril Wolmark (chercheur), David Van der Vlist (avocat)
FOCUS “Liberté de la presse”
avec Luc Peillon (Libération) et Jean Tortrat (SNJ-CGT)
4 – Faire autrement, c’est possible ?
avec Julien Icard (groupe de recherche pour un autre code du travail), Sophie Binet (UGICT-CGT), Jean-Marie Perbost (Collectif Roosevelt)
5 – Et maintenant on fait quoi ?
avec Marie-Noëlle Lienemann , députée

Intervention de Jean-Marie Perbost (Collectif Roosevelt) sur la nécessité de partager le travail autrement :

 

 

En savoir plus sur l’initiative et faire des retours sur le format.