Sauvons la Taxe sur les Transactions Financières européenne !

 

Déclaration de la société civile européenne avant l’ECOFIN du 7 novembre, signée par plus de 1000 organisations et syndicats de 11 pays européens, représentant plus de 50 millions de citoyens européens 

 

La société civile européenne, y compris les syndicats, déplore le manque de progrès réalisé par les 11 Etats membres qui négocient la Taxe sur les Transactions Financières (TTF).

Il est inacceptable que les ministres des finances français, italiens et espagnols envisagent de détricoter certaines propositions en raison des pressions du secteur financier, et ce en défiant l’opinion publique.

Nous invitons fortement les ministres Sapin, Padoan et de Guindos a inclure dans cette taxe le plus grand nombre de produits dérivés et le trading à haute fréquence. Les transactions les plus spéculatives doivent être incluses. Le blocage ne vient pas de la faisabilité technique mais bien de la volonté politique. 

Alors que les citoyens européens réalisent des sacrifices en raison des plans d’austérité et que les inégalités augmentent partout dans le monde, aucun des 11 Etats membres ne peux se permettre de renoncer à une manne de plus de 30 milliards d’euros et ainsi manquer l’occasion de réguler la finance. Le secteur financier est sous-taxé – il peut être imposé davantage pour dédommager les Etats des coûts des sauvetages bancaires et des coûts persistants de la récession qu’il a causée.

Ainsi nous appelons les 11 Etats membres qui poursuivent un accord sur la TTF via la procédure de coopération renforcée à conclure une taxe ambitieuse en solidarité nationale et internationale.

 

– Pour lire la déclaration en anglais et consulter la liste complète des signataires.

 

PLAN DU SITE