“Stop à la dérive des banques et de la finance” dans Alternatives Economiques

13-07-15_logo-alternatives-economiquesPar Denis Clerc

Alternatives Economiques n° 336 – juin 2014

Court, très pédagogique et donc à la fois facile à lire et instructif, ce petit livre est un modèle. En effet, il ne se contente pas d’avancer ce qui, aux yeux des auteurs, pourrait permettre de discipliner la folle (et dangereuse) exubérance de la finance. Il explique clairement et sans complication les mécanismes monétaires et financiers – l’effet de levier, la titrisation, la market value, etc. – qui ont permis à la finance de transformer une activité utile en casino destructeur.

Car les banques et la finance sont utiles pour porter des risques et assurer la transformation de l’épargne en investissement. Mais la confusion entre financement et spéculation, permise par la libéralisation financière, les paradis fiscaux et une régulation défaillante, a allumé la mèche de la crise de 2007-2008, dont nous ne sommes pas encore sortis. Pis : le monde de la banque et de la finance a encore grossi depuis !

Un livre chaudement recommandé, même si l’on y trouve quelques erreurs factuelles (par exemple, John von Neumann est crédité d’une analyse en réalité formulée par Nicholas Kaldor, ou, si les crédits font les dépôts, c’est à l’échelle globale et non pour chaque banque isolément). Péchés véniels vite pardonnés au regard de la qualité de l’ensemble.

PLAN DU SITE