Un revenu universel sur une planète «en faillite» ?

#Revenudebase Si l’idée interpelle, c’est qu’elle remet en cause le lien entre #croissance et emploi. Elle vient bousculer la pensée économique dominante.

Les #ressources naturelles sont les grandes oubliées de la pensée économique depuis la moitié du XVIIIe siècle. David Ricardo, Adam Smith et Jean-Baptiste Say les ont sciemment écartées de la théorie économique car ils les considéraient comme «inépuisables».

Mais ce serait du déni, ou de l’inconscience, de ne pas envisager à présent les risques d’épuisement ou de tension sur les approvisionnements, le rythme insoutenable de la croissance de l’extraction minière ou de l’exploitation du sable et les impacts géopolitiques à venir.

Ce serait un tort d’imaginer une société où le travail sera réalisé par des machines de manière durable. Car l’avenir ultratechnologique relève de la science-fiction s’il n’est pas corrélé aux ressources.

http://www.liberation.fr/debats/2017/03/27/un-revenu-universel-sur-une-planete-en-faillite_1558683

Un revenu universel sur une planète «en faillite» ?

Le revenu universel a des qualités indéniables. Au moins théoriques : il permet de concevoir la déconnexion entre croissance et emploi et de retrouver le lien entre économie et réalité physique d’un monde aux ressources limitées.

Source

PLAN DU SITE